Contact  |  Copyright  | 
 
Eau minérale de Carbonnieux
 
Le château Carbonnieux est l’une des références de l’appellation Pessac-Léognan. Il produit un vin blanc particulièrement réussi, de renommée mondiale. Qu’a donc à voir un château aussi prestigieux avec de l’eau minérale, breuvage tout juste acceptable pour remplir les biberons des futurs vignerons bordelais (et encore…) ? Rappelons-nous tout d’abord qu’avant d’être la propriété de la famille Perrin, ce château fut administré par les moines bénédictins de l’abbaye de Sainte-Croix. De la moitié du XVIIIeme siècle jusqu'à la Révolution, ils furent à l’origine de l’amélioration qualitative du château grâce à leur connaissance du terroir et leur expertise en vinification. Mais ce que retient la légende au sujet de ces moines vignerons, c’est leur astucieux sens du commerce...
 
Les moines eurent en effet l’idée d’étiqueter leur vin blanc, exceptionnellement limpide, « Eau minérale de Carbonnieux ». Cette soit disant « Eau » était ensuite vendue en terre ottomane, territoire où les vins étaient proscrits. En effet, la loi islamique interdisait toute consommation d’alcool et les prescriptions coraniques d’abstinence étaient scrupuleusement respectées. On imagine aisément que l’idée de tromper ainsi les infidèles musulmans ne devait pas déplaire aux bénédictins et que ces pratiques peu catholiques ne terminaient pas forcément au confessionnal ! Et c’est ainsi que cette mystérieuse boisson arriva sur la table du Sultan de Turquie qui s’exclama : « Si les eaux minérales françaises sont aussi bonnes, pourquoi ces gens-là prennent-ils la peine de faire du vin ? ».
 
Une variante à cette histoire raconte que les vins blancs de Carbonnieux auraient été introduits à Constantinople par une belle Bordelaise enlevée par un corsaire et offerte au Sultan. Elle lui fit connaître la fameuse « Eau de Carbonnieux », ce qui décida le sultan à lui rendre sa liberté.
 
L’histoire de l’ « eau minérale de Carbonnieux » est sûrement apocryphe mais elle montre joliment l’estime portée à ce grand vin de Graves.
 
Pour en savoir plus sur le château Carbonnieux, vous pouvez lire le livre qui lui est consacré.
Autres histoires du lieu : France
Châteauneuf-du-Pape et les soucoupes volantesA Châteauneuf-du-Pape, les OVNIs ne sont pas les bienvenus.
Sabler ou sabrer le champagne ?Comment ouvrir et boire son champagne, telle est la question.
Château Ausone et le poèteL'hommage d'un grand Château du bordelais pour le poète romain
L'Ermite de Saint-SerIl ne fait pas toujours bon vivre au pied de Sainte Victoire...
Le quart des seigneursEnfin un impôt délicieux !
Les taches dans la barbe de CharlemagneLa fameuse barbe fleurie ne plait pas à tout le monde...
Le vin de chèvreUne tradition savoyarde qui mousse !
Le dragon du BrandUn dragon et le soleil donnent naissance à l'un des meilleurs terroirs d'Alsace.
Le vin de l'EmpereurNapoléon et le Gevrey-Chambertin, un couple inséparable.
La tisane de RichelieuOu comment un vin rouge de Moulis vint à la rescousse du Roi.
La massue dans les armoiries de ColmarLorsque le périple d'Hercule le mène en Alsace...

Autres histoires de l'époque : Temps modernes
Le premier hybride américainParfois un peu de chance suffit pour rentrer dans l'Histoire...
Le vin de la nuit de nocesA Somlo, ils vous diront que ce vin est bon pour votre santé... et pour votre descendance !