Contact  |  Copyright  | 
 
La massue dans les armoiries de Colmar
 
Par la volonté de la jalouse Junon, le héros et demi-dieu Hercule s’était pour douze ans engagé au service d’Eurystheus. Sur l’ordre de celui-ci, il avait déjà accepté de courir les risques de plusieurs aventures en Orient d’où il était heureusement sorti. Il s’agissait maintenant pour lui de s’en aller vers l’Occident pour chercher dans l’île d’Erytheira (Gadeira ou Gadès) près de la côte d’Espagne, les boeufs de Geryones, le géant aux trois corps, dont le troupeau était gardé par Orthros, le chien à deux têtes, et par le géant Eurytion. Hercule sortit encore heureusement de cette aventure. Eurystheus consentit à lui laisser la propriété du troupeau qu’il réclamait, à condition qu’il parcoure chaque jour, sans exception, avec son troupeau un itinéraire déterminé de vingt milles.
 
Hercule accepta cette condition et au prix de mille aventures, il fit passer son troupeau par les Pyrénées et les montagnes de la Gaule du Sud. Il franchit les plus hauts sommets des Vosges par la route qu’avait déjà suivie Bacchus au temps où il avait enseigné aux Triboques l’art de planter la vigne. Hercule redescendit dans la belle vallée du Rhin jusqu’à Argentovar, aujourd’hui Horburg, où il arriva en soirée. Las, il voulut se reposer des fatigues de sa route, mais un moment seulement, car il n’avait pas achevé les vingt mille imposés.
 
Il reprit des forces en avalant quelques coupes du meilleur vin d’Alsace, mais notre héros si fort trouva dans ce vin plus fort que lui encore, et il s’endormit. S’étant enfin réveillé, il se releva d'un bond et repartit en vitesse pour tâcher de rattraper le temps perdu. Mais il ne réussit pas à atteindre Bâle, but de sa journée. De plus, dans sa hâte, il avait oublié d’emporter le terrible outil, le fidèle instrument de ses exploits, sa massue.
 
Longtemps, cette massue fut conservée comme souvenir et comme témoin de la présence du demi-dieu en Alsace. Plus tard, quand la belle ville de Colmar s’éleva entre les eaux de la Thur et de l’Ill, on mit la massue d’Hercule dans ses armoiries où elle brille encore aujourd’hui sur champ rouge et vert, surmontée d’une couronne de murailles.
 
L'histoire ne précise pas quel vin fut servi à Hercule. Il en existe tellement de bons autour de Colmar que les candidats sont nombreux. Malheureusement, les essayer tous reviendrait à prendre un bon coup de massue sur la tête. Pas sûr que nous nous en remettrions aussi bien qu'Hercule !
 
Histoire tirée de Contes de la vieille Alsace de Pierre Schmitt
Autres histoires du lieu : France
Châteauneuf-du-Pape et les soucoupes volantesA Châteauneuf-du-Pape, les OVNIs ne sont pas les bienvenus.
Sabler ou sabrer le champagne ?Comment ouvrir et boire son champagne, telle est la question.
Château Ausone et le poèteL'hommage d'un grand Château du bordelais pour le poète romain
L'Ermite de Saint-SerIl ne fait pas toujours bon vivre au pied de Sainte Victoire...
Le quart des seigneursEnfin un impôt délicieux !
Les taches dans la barbe de CharlemagneLa fameuse barbe fleurie ne plait pas à tout le monde...
Le vin de chèvreUne tradition savoyarde qui mousse !
Le dragon du BrandUn dragon et le soleil donnent naissance à l'un des meilleurs terroirs d'Alsace.
Le vin de l'EmpereurNapoléon et le Gevrey-Chambertin, un couple inséparable.
La tisane de RichelieuOu comment un vin rouge de Moulis vint à la rescousse du Roi.
Eau minérale de Carbonnieux Quel rapport entre le prestigieux château Carbonnieux et l’eau minérale ?

Autres histoires de l'époque : Mythologie
Le mythe de Déméter et PerséphoneL'amour d'une mère et d'une fille fait revivre la Nature
Le dragon du BrandUn dragon et le soleil donnent naissance à l'un des meilleurs terroirs d'Alsace.